Fata Organa in anthologie la Terre Editions Griffe d’Encre

Fata Organa est sortie cet hiver dans l’anthologie pour laquelle elle a été écrite, j’en suis très fière, surtout qu’apparemment elle a plu pas mal à ses lecteurs.

C’est quand même l’idée de base de l’auteur qui écrit pour être lu, hein?

 Alors, à vous tous qui m’avez bien fait plaisir, mon chapeau bas et mes baisers, Lecteurs, Vous sans qui…

(Courbette, chapeau à plume dans la poussière devant la statue du lecteur inconnu auquel je jure ici de ne jamais lire la lettre de Guy Moquet)

Bref.

Et puis Dieu a Dit que je devais avoir un blog, alors je Lui ai répondu:

 "Hélène (Ouais, Dieu s ‘appelle Hélène, ça vous défrise ? Crom, c’était déjà pris. Mais des fois, quand même, je l’appelle Magali, Dieu, ça dépend ) tu déconnes!"

Depuis, aux divers salons, sur le net et dans la vie, les retours sont arrivés. On m’a posé pas mal de questions et deux d’entre elles m’ont scotchée. Je voulais y répondre, finalement il va servir à un truc ce Blog :

1- Le vécu dans Fata Organa

-a) Y’en a

-b) Y’en a aussi (de la pomme)

-c) J’ai été deltiste par exemple (modeste, je volais comme une poule et avec la même grâce)

-d) J’ai bien été mariée (mais grâce au ciel, pas à Didier) et les deux Tarés du Vésuve existent (sisi)

Et voilà c’est tout. Et si ça fait "vrai", tant mieux, c’est quand même le but. Mais bon, non, je raconte pas ma vie dans mes nouvelles, ou alors de façon beaucoup, beaucoup plus vicelarde que ça, mes loulous croyez-moi Wink

-e) Et euh… en fait, je cracherai pas du tout sur l’idée de coucher avec Rutger Hauer (avec ou sans additifs féériques) mais je vous promets que c’est le dernier truc "vécu" ou "non vécu".

  

2 – la guerre des sexes dans Fata Organa :

Eh bien ça, avec ou sans pomme, il n’y en a pas. Oui, 3 mecs sur 4 sont de sombres andouilles dans cette histoire ; oui, 100 pour 100 des nanas sont sympas et marrantes, mais elles l’ont facile : elles sont 1. ça aide de suite pour les stats.

 Il se trouve juste que c’est comme ça. il n’y a aucun symbole. Dans la vraie vie, vous pouvez tomber sur trois crétins puis sur un régiment de clairs intellectuels à l’esprit pénétrant (au moins) et acéré, là, dans Fata Organa, mon Alix n’a pas encore rencontré le régiment. C’est tout. Je ne vais quand même pas être obligée d’en inventer un sympa et drôle à chaque fois pour prouver que je ne suis pas sexiste, un nègre mâle du pentagone en quelque sorte, un mâle politiquement correct…

Le politiquement correct, comptez pas sur moi pour ça Wink

J-A D.

Leave a Reply